Luna

automne-hiver 2018-2019


Luna était une de ces danseuses étoiles d’une autre époque. De celles qu’on acclamait à chaque tombé du rideau et dont l’élégance, la grâce et la finesse étaient reconnues de par le monde. Elle avait commencé dans les petits salons. Elle émouvait par ses grandes arabesques les plus immuables de ce monde, qui revenaient donc chaque soir, spectacle après spectacle. Ce n’est donc pas par hasard que Luna fut remarquée par les plus grands, ceux qui voulaient l’amener plus haut, et qu’elle fut transportée dans le cercle des gens riches et célèbres. La réussite lui faisait bien, elle qui n’avait toujours rêvé que de danser.

Luna ne faisait que suivre son instinct, toujours aidée de ceux qui l’avait vue à ses tout débuts et qui avaient cru en elle. Lorsque le rideau se levait, le vide se faisait dans sa tête. Elle ne sentait que la musique qui la guidait, la lumière qui la suivait, et l’émotion qui l’envahissait. Il n’y avait que sur scène qu’elle se sentait aussi heureuse et comblée. Elle savait qu’elle ne pourrait jamais arrêter de danser. Mais un jour, Luna s’aperçut que les gens ne se retournaient plus sur son passage pour lui demander le secret de sa technique et de sa grâce tant reconnues. Les salles de spectacle, auparavant remplies des mois d’avance, suppliaient aux passants de venir les visiter. C’était la fin d’une époque, et Luna n’était plus la jeune ballerine qu’elle était. Elle avait tout donné à ce métier qui était finalement sa vie, et qui ne voulait plus d’elle. Elle termina donc sa carrière plus silencieuse, jusqu’à ce qu’aujourd’hui, on ne se souvienne d’elle que lorsqu’on rouvre une vieille boîte de souvenirs

Nos coups de coeur pour la collection Luna

Nos dernières publications Instagram